OK. Je suis d’accord. “Growth Hacking” c’est vraiment un nom barbare. Impossible à prononcer correctement, il a tout pour être un pur buzz word*.

 

Et pourtant, c’est un concept on ne peut plus intéressant. Enfin c’est le nom que l’on a collé à un état d’esprit on ne peut plus intéressant.

L’idée? Mêler débrouillardise, marketing et analyse des données.

Marketing Web Growth Hacking

 

C’est l’histoire, par exemple, d’un jeune entrepreneur, Hugo Kajdas, qui bidouille un prototype d’écouteurs bluetooth pour permettre à un cavalier de communiquer directement avec son cheval et isoler ce dernier du bruit.

 

Débrouillard – avec un grand D – il saura trouver les bonnes personnes, intéresser des spécialistes comme des pointures du domaine pour enfin lancer un projet viable. Comment le sait-il? En sondant des personnes ciblées, en analysant les réponses reçues et en orientant la conception de son produit vers des besoins dont il ignorait l’existence au tout départ.

 

Actuellement, son produit est en cours de conception, mais si vous êtes intéressé, vous pouvez réserver un essai sur le site de Horsecom. Notez comment, avec cette page très simple, il est possible de collecter des contacts qualifiés à peu de frais.

 

J’ai pris connaissance de cette expérience très inspirante en suivant le MOOC sur le Growth Hacking dispensé par IONISx.

 

En réalité, faire avec les moyens du bord est l’apanage de l’entrepreneur créatif. Y coller un nom exotique n’en fait pas quelque chose de nouveau. Toutefois, toutes ces expériences, toutes ces astuces, toutes ces méthodes sont extraordinairement enrichissantes et ce qui est vraiment nouveau, c’est cette façon de les partager.

 

Je suis donc ravie de pouvoir me rendre à cette conférence qui aura lieu à Tarbes, le 17 décembre à l’IUT (à partir de 18h30) et, que vous soyez dans le domaine de la communication, comme nous, ou entrepreneur, ou juste curieux, inscrivez-vous sur le site de la Mêlée Adour!

 

Et si vous vous demandez qui a réalisé le visuel de cet événement, je vous répondrai le studio graphique @ votre idée, of course 😉

 

*Expression utilisée pour faire du buzz, pour attirer l'attention.